06 mai 2010

La Presse de La Manche - 6 mai 2010

TERANGA A L'ECOUTE DE LA SOMONE, UN VILLAGE DU SENEGAL

La Teranga désigne l'hospitalité sénégalaise, une véritable tradition dans tout le pays, et bien évidemment à la Somone, avec lesquels des liens forts se sont tissés depuis 13 ans avec Cherbourg.

A l'origine, il y avait une directrice d'école de La Glacerie qui avait connu le village de La Somone, et qui y envoyait des colis. A la Poste, une guichetière avait épousé un Sénégalais. Comme elle et son mari s'apprêtaient à partir au Sénégal, elle a proposé de remettre le colis en mains propres. C'est ainsi que le couple de postiers glacérien a rencontré les Cherbourgeois pour lesquels il a fait le lien avec la Somone, son village. Alain Pinabel connaissait l'époux de la postière... Ainsi est née il y a 13 ans, l'association Teranga, tel que le veut le récit des origines, prologue d'une belle aventure humaine.

Au service des enfants

L'association créée en 1997 et qui compte aujourd'hui 67 adhérents, a pour but de "développer de l'entraide et de la coopération vis-à-vis du village de La somone, sur la côte du Sénégal" en matière "d'éducation, de santé et des conditions d'hygiène et de vie. Nous avons fait le choix de travailler pour les enfants, faisait remarquer Alain Pinabel, le président du moment de l'assemblée générale, en fin de semaine dernière. Nous avons dans un premier temps agrandi une école, en construisant 3 classes supplémentaires, des bureaux, des toilettes, et un mur d'enceinte pour empêcher la divagation d'animaux et surtout pour sécuriser l'établissement. Cette année, nous entamons la restauration de cette école de 6 classes, un chantier prévu pour 2 à 3 années. Nous avons construit une seconde école de 7 classes avec sanitaires. Quand je dis, on a construit, en fait, nous avons apporté des fonds pour que des locaux, maçons, menuisiers bois ou métal, réalisent le travail. Il faut savoir que la construction ou la rénovation d'une classe coûte entre 2000 et 3000 euros."

Sur place, à La Somone, l'association a son correspondant, Abdou Babou Dia, "un correspondant d'une fidélité et d'une efficacité exemplaire" souligne A. Pinabel. Mr Dia vient régulièrement à Cherbourg, et tous ceux qui l'ont rencontré savent que l'hommage rendu par le président de Teranga est mérité. On peut même ajouter que le Sénégalais fait preuve de beaucoup d'attention aux personnes, et à la fois une grande discrétion et de l'humour.

Pour la promotion des femmes

Teranga a également mis en place un Centre social à La Somone, en direction des femmes du village, afin de leur proposer des cours de cuisine, des cours de français, des cours de peinture sur tissu. Le Centre est désormais identifié comme la Maison de la Femme. Lors de la visite d'Huguette et d'Hervé Legros, en mars dernier, les Cherbourgeois ont proposé d'autres cours, et ont discuté avec les femmes qui gèrent la Maison pour plus d'efficacité dans leur organisation.

Les activités en 2009 - 2010

En 2009 et début 2010, des événements importants se sont déroulés à La Somone. Outre les expéditions de colis (une centaine expédiée en avril et mai 2009 et arrivée en juin, et 365 colis de vêtements, de matériels scolaires et sportifs expédiés en mars 2010 et qui arriveront à Dakar en juin prochain), La Somone a inauguré son office du tourisme à la construction duquel Teranga a apporté son aide. Dans le même temps, le groupe d'Huguette et Hervé Le gros n'a pas chômé : visites médicales pour les enfants des écoles, pour les enseignants et le personnel de service, pour les joueurs de l'équipe de foot locale également, informations sur les dangers de la contamination par le SIDA, cours de secourisme, initiation à l'informatique en même temps qu'on installait des ordinateurs, cours de cuisine et d'éducation ménagère à la Maison de la Femme, cours de chant, projection de films de divertissement, mais aussi sur des sujets de fond, parfois difficiles, comme l'hygiène, l'excision, l'éducation sexuelle. La demande est nette et un programme sera établi pour une autre visite.

A Cherbourg et dans La Manche, les activités nombreuses et diverses de Teranga ont pour but de collecter des fonds pour continuer son programme d'aide à la construction et à l'accompagnement de la population de La Somone. Ainsi, chaque année, avant la fête des associations, Teranga invite à un repas festif à la salle Montecot.

Posté par celyna à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La Presse de La Manche - 6 mai 2010

Nouveau commentaire